Fil 5, Rêve 114                        Drag-Queens brésiliens

 

 

Partie 1

1 rêveur, 2-3 minutes

 

 

Approche :     - rendez-vous, ou

                        - instructions données à la fin de la scène précédente

                     

Lieu :              - intérieur quelconque, peut-être maison ou hôpital

 

Décor :            - chaise ou lit

                        - quelques chiffons y inclus un vieux t-shirt

                        - l’enfant peut être fabriqué aussi de chiffons

 

Rôle :              - infirmier(e) ou famille ; pas une nourrice

 

 

Texte/Action :

 

Le rêveur vient d’accoucher.  L’acteur lui apporte un enfant, le met très soigneusement dans les bras du rêveur. 

 

« Même si c’était pas du tout prévu, il faut l’habiller quand même. »

 

Attend que le rêveur essaye d’habiller l’enfant avec le chiffon, peut-être aussi utilisant un habit du rêveur.

 

« Je ne sais pas qui vous allez faire garder votre enfant. Donc s’il faut absolument que vous alliez à ce cours de math, il faut que vous cherchiez des gens nourrices. »

 

 

Transition :

 

Le rêveur doit partir avec l’enfant, et des instructions données pour la scène suivante

 

 

.>>>>>>>>>>>>>>>>>>

Fil 5, Rêve 114 –    

Drag-queens brésiliens

 

Partie 2b

2 rêveurs, 4-5 minutes

 

 

Approche :     - instructions données à la fin de la scène précédente

 

Lieu :              - au marché de Wazemmes

 

Décor :            - stand/étalage (un lit de camp) avec chaussettes et culottes

                        - le rêveur doit porter encore l’enfant avec lui

 

Rôle/Costume :     - drag-queen brésilien qui est à la fois nourrice et vendeur

- « les vendeurs c’étaient des espèces de travelos brésiliens, bon des drag-queens avec des hauts talons »

- « enfin c’est vraiment des nourrices.  Et donc je les vois eux, ils étaient pas provocants, mais ça se savait que c’étaient des hommes déguisés en femme, donc ça faisait drag-queen.  Je ne sais plus comment ils étaient habillés, mais plus comme des nourrices quoi, que comme des femmes sexy.  Avec un bandeau dans les cheveux je crois.  Et puis ils parlaient très fort. »

 

 

Texte/Action :

 

Les deux rêveurs arrivent chacun avec son enfant.

 

« C’est un endroit moelleux pour poser les bébés. »

 

Fait poser les enfants sur la marchandise.

 

« Rassurez-vous de me les laisser, c’est normal que je prends les enfants pour les garder.  On le connaît ce sentiment d’amplitude maternelle.  Mais allez-y à votre cours de math. »

 

 

Transition :

 

L’acteur se sert de ces dernières phrases pour faire comme si les rêveurs n’avaient pas envie de quitter leurs enfants, peut-être les leur rendre un petit moment pour les faire tenir dans les bras, et puis les reprendre.  Il donne l’adresse du cours de math.

 

 

>>>>>>>>>>>>>>>>>>

Fil 5, Rêve 114 –    

Drag-queens brésiliens

 

Partie 3

12 rêveurs, 10-15 minutes

 

 

Approche :     - instructions données à la fin de la scène précédente

 

Lieu :              - une école, une salle de classe

 

Décor :            - salle de classe normale avec 12 bureaux et chaises de n’importe quelle taille ; un ambassadeur prend le rôle de prof

 

Rôle :              - la maman qui (comme les autres) vient d’accoucher mais qui (également comme eux) est élève

                       

 

 

Texte/Action :

 

Chaque rêveur est assis à un bureau ou une table.  La maman peut arriver après quelques autres, mais le prof arrive le dernier.  Le prof fait des calculs un peu délirants sur le tableau noir, avec des lettres et des symboles, surtout des 1 et des 2, et des flèches.  Il essaie de tenir une ambiance stricte mais peu à peu il est distrait par la maman qui communique ses inquiétudes aux autres.  Eux aussi ont laissé leurs nouveaux-nés avec cette personne étrange au marché.  Le prof finit par dissoudre la séance

 

 

Transition :

 

Il emmène les élèves à une assemblée, c’est à dire à la Salle, mais c’est plutôt la maman qui prend en charge.

 

 

 

 

>>>>>>>>>>>>>>>>>>

Fil 5, Rêve 114 –

Drag-queens brésiliens

 

Partie 4 – La Salle

tous les rêveurs

 

 

Approche :     - une fois arrivés dans la salle, le comédien fait s’asseoir les élèves, après quoi il n’est plus le prof

                        - la scène se déroule probablement plus tard dans la séquence

 

Décor :            - la scène a lieu des deux côtés d’un écran, le(s) drag-queen(s) derrière et la maman devant, ou vice versa

                        - s’il y a un écran-miroir, on peut s’en servir aussi

 

Rôle :              - 1 ou 2 drag-queen(s) brésilien(s) ; la maman

 

 

Texte/Action :

 

Le(s) drag-queen(s) se coiffe(nt) etc., se soigne(nt) les vêtements.  S’il y en a deux, ils sont face-à-face un peu comme un miroir. 

 

La maman entend en s’approchant, « je me vois dans les escaliers, et je les entends dire du mal de moi » :

 

« De toute manière elle est, c’est vraiment une mère nulle, elle est incapable d’être mère, elle vient juste d’accoucher et elle fait garder ses enfants. » 

 

« Et alors là je hurlais, je disais… 

 

« On n’a pas le droit de dire du mal d’une mère ! » 

 

Et j’ai récupéré mes enfants. [geste de prendre vite] »

« Je récupère les enfants en les gardant comme ça.  [dans ses bras, les serrant contre elle]. »

 

 

Transition :           

 

Soit ils peuvent tous partir, les drag-queens les premiers, soit la lumière change d’endroit et une autre scène se déclenche.

 

 

 

>>>>>>>>>>>>>>>>>>

Fil 5, Rêve 114 –

Drag-queens brésiliens

 

Partie 4b – Le Chœur

tous les ambassadeurs

 

 

Texte particulier :

 

« On n’a pas le droit de dire du mal d’une mère ! »